Longines Global Champions Tour

Les Superstars du Global

Le circuit attire aujourd'hui les meilleurs cavaliers du classement mondial qui concourent pour remporter la récompense la plus élevée de la discipline.
Longines Global Champions Tour est synonyme du concours de sauts d’obstacles le plus fascinant au monde. Ayant commencé avec seulement 6 événements en 2006, le Tour a grandi jusqu’à 15 destination au sein de 13 pays et est régulièrement cité par les cavaliers 5* comme l’une des compétitions les plus prestigieuses du sport.

Le Championnat a toujours attiré les plus grands et les plus illustres noms du saut d’obstacles. Alors que nous allons de l’avant dans cette nouvelle fête, la dixième saison du championnat Longines Global Champions Tour, il semble tout à fait approprié de célébrer les athlètes et chevaux les plus performants de ces neuf dernières saisons spectaculaires.

Le Tour a commencé par mettre en scène des Grand Prix dans une combinaison stratégique de destinations – Palm Beach, Cannes, Monaco, Cascais-Estoril, Lanaken, Valkenswaard – et par inviter les 30 meilleurs cavaliers du monde pour s’affronter dans le cadre de dotations et distinctions au sommet.

Une foule de médaillés et de stars décorées ont participé au tout premier championnat Longines Global Champions Tour avec en vue de prétendre à ce nouveau titre excitant. C’est le quadruple médaillé olympique belge, Ludo Philippaerts, qui a dominé et remporté le premier titre de « Champion des Champions » en 2006.

Après un début de saison fantastique, le Tour s’est étendu à huit destinations en 2007, laissant Lanaken mais comptant alors sur Arezzo, Sao Paulo et Athènes. Ce sont les inarrêtables Nick Skelton (GBR) et Arko qui ont été couronnés après avoir collecté une médaille d’or et deux médailles d’argent sur les Grand Prix de la saison.

En 2008 et 2009, le format du Championnat a été modifié et le gagnant déterminé au terme d’une finale distincte. Les cavaliers du Top 25 du classement général de la saison ont été alors invités à participer à la finale 2008 de Sao Paulo, Brésil. Jessica Kurten (IRE) et Castle Forbes Libertina firent mieux que l’année précédente, permettant à Kurten de devenir la première femme à remporter le championnat.

En 2009, le Tour fut composé de neuf superbes destinations à travers le monde – Arezzo, Valence, Hamburg, Cannes, Monaco, Cascais-Estoril, Rio de Janeiro, Valkenswaard et Doha. La superstar française, et double médaillée de bronze aux Jeux Olympiques, Michel Robert, accompagné de Kellemoi de Pepita, sont sortis victorieux de la finale du magnifique nouveau stade équestre Al Shaqab, à Doha.

À partir de 2010, le Championnat fut de nouveau décidé avec un classement global permettant aux athlètes de collecter des points lors des Grand Prix de la saison, le Tour atterrissant alors à Valence, Hambourg, Turin, Cannes, Monaco, Cascais-Estoril, Chantilly, Valkenswaard et Rio de Janeiro. L’Allemagne vint en force au sein de la capitale brésilienne avec le triple gagnant de la Finale Coupe du Monde FEI, Marcus Ehning, prenant la tête du Championnat après avoir gardé son sang-froid pour remporter le dernier Grand Prix de la saison avec Noltes Kuschengirl.

Après sa troisième place au classement général en 2010, Edwina Tops-Alexander (AUS) a commencé à mettre en place sa domination sur le Championnat en gagnant le premier, de deux autres titres en 2011 et 2012. De manière incroyable, Edwina ne put prendre de points qu’une seule fois en 2010 et prétendu à deux médailles d’or, et une en argent lors des Grand Prix de la saison 2011, et une médaille d’or et deux de bronze en 2012 avec Itôt du Château. Edwina a repoussé la concurrence ces deux saisons.

En 2013, le Championnat s’est étendu à 12 destinations sur 10 pays, mettant en avant Madrid, Hambourg, Wiesbaden, Londres, Cannes, Monaco, Cascais-Estoril, Chantilly, Valkenswaard, Lausanne, Vienne et Doha. La domination mondiale par le britanniques Scott Brash a commencé en 2013, quand le Champion Olympique 2012 produit une performance record avec Hello Sanctos en gagnant le dernier Grand Prix de la saison d’une part, et le Championnat d’autre part – une chose qui n’avait jamais été réalisée avant sur le Tour.

Peu après sa victoire en 2013, Brash est devenu le n°1 mondial pour la première fois de sa carrière, et a tenu d’ailleurs cette position pendant plus d’un an – premier cavalier à renouveler cet exploit depuis Marcus Ehning en 2006. Alors que le Tour s’est encore étendu pour intégrer Anvers, Paris et Shanghai, Brash a insisté en devant une nouvelle fois le « Champion des Champions » en 2014.

En 2018, le calendrier des événements est une succession spectaculaire de 19 destinations somptueuses à travers le monde – Mexico City, Miami Beach, Shangai, Madrid, Hamburg, St Tropez, Cannes, Cascais-Estoril, Monaco, Paris, Chantilly, Berlin, Londres, Valkenswaard, Rome, Doha, Prague. Harrie Smolders remporte le circuit du Longines Global Champions Tour 2017. 

Le Longines Global Champions Tour et le LONGINES Paris Eiffel Jumping

Le témoignage de Jan Tops à propos de l'évènement